Antoine Pas de commentaire

Avec l’âge, la sensation de soif se fait moins sentir. Les personnes âgées ne ressentant pas forcément le besoin de boire, elles sont plus susceptibles d’être victimes de déshydratation que la population générale. Pourtant, les cellules du corps ont impérativement besoin d’eau pour remplir leur fonction. Voici le mode d’emploi d’Auxivia pour déceler les symptômes de déshydratation et les traiter à temps.

Pourquoi une hydratation suffisante est-elle nécessaire ?

Si les besoins en eau varient selon le poids et l’âge de chacun il est important d’avoir un bon apport en eau. Cette dernière représente 60 % du poids total du corps d’un adulte, et est nécessaire – entre autres – au maintien de la température corporelle, à la régulation de la pression artérielle et du volume sanguin, à l’élimination des déchets métaboliques contenus dans l’organisme, au bon fonctionnement du cerveau… Autant de fonctions qui, lorsque l’on ne boit pas suffisamment, ne sont pas correctement remplies.

Quelles sont les causes de la déshydratation ?

La déshydratation peut venir de la perte de la sensation de soif, mais pas seulement. Elle peut également être causée/favorisée par :

  • La prise d’un traitement médical à effet diurétique ou laxatif ;
  • La diminution de la fonction rénale provoquée par le vieillissement des reins ;
  • Des diarrhées et des vomissements, pouvant être causés par des troubles digestifs ou par une infection de l’appareil digestif (gastroentérite) ;
  • Une sudation excessive liée à de fortes chaleurs ou à un effort physique important ;
  • Une maladie chronique (diabète, hypertension, etc.) ;
  • Une hypernatrémie (augmentation du taux de sodium dans le sang) ;
  • Des maladies digestives comme la péritonite ou l’occlusion intestinale, etc.

Quels symptômes chez une personne âgée déshydratée ?

Les premiers symptômes de la déshydratation, quand la soif ne se manifeste pas, peuvent être :

  • Une perte d’appétit inexpliquée ;
  • Une sensation de fatigue importante, dans certains cas des somnolences ;
  • De la fièvre ;

En cas de déshydratation sévère, la déshydratation provoque également les symptômes suivants :

  • Une perte de poids de plus de 5 % du poids total ;
  • Une peau très froide et sèche (lorsque l’état de déshydratation est sévère, on observe une absence d’élasticité de la peau) ;
  • La sécheresse des lèvres et de la langue ;
  • Une faible quantité d’urines et des urines foncées ;
  • Une disparition des larmes ;
  • Des yeux cernés :
  • Des douleurs ou des crampes musculaires ;
  • Des céphalées (maux de tête) ;
  • Des troubles des fonctions digestives (constipation) ;
  • Un sentiment de confusion, l’impression d’être désorienté ;
  • Dans certains cas, une grande agitation ;
  • Dans d’autres, une grande faiblesse :
  • Une hypotension orthostatique (vertige lorsque l’on passe de la position assise à la position debout) ;
  • Des troubles de la conscience et de la vigilance (malaise, étourdissement) pouvant entraîner une chute ;
  • Un pouls trop rapide au repos, ou une chute de tension.

Ces symptômes doivent absolument alerter car la déshydratation peut être fatale si le besoin en eau n’est pas compensé.

Comment diagnostiquer et traiter la déshydratation ?

Le médecin généraliste, sur la base d’un simple examen clinique – à commencer par la prise du pouls – , peut aisément diagnostiquer un état de déshydratation, qu’elle soit grave ou non. Le test du pli cutané permet de confirmer le diagnostic : si, après avoir pincé la peau du patient sur le dos de la main, cette dernière ne revient pas à sa position initiale quasi instantanément, c’est que le patient est dans un état de déshydratation sévère.

Traiter la déshydratation consiste avant tout à compenser le manque d’eau. Dans le cas où la personne âgée a perdu une trop grande quantité de sels, on peut lui injecter du chlorure de sodium, ou lui recommander de consommer des boissons spécifiques.

Lorsque la déshydratation est le symptôme d’une maladie, il faut évidemment identifier et traiter cette maladie.

Prévenir la déshydratation

La sensation de soif étant atténuée, il peut être difficile pour les personnes âgées de penser à s’hydrater à intervalles réguliers. C’est en ritualisant la consommation de liquides tout au long de la journée que l’on s’en assure.

Néanmoins, il peut être difficile de s’assurer que les personnes âgées, dans les moments où elles sont seules, boivent suffisamment. C’est souvent la présence d’un proche, d’un auxiliaire de vie ou d’un membre du corps médical qui garantit une bonne hydratation.

Avec le verre connecté Auxivia, les seniors bénéficient d’un rappel à l’ordre lorsqu’ils ne boivent pas suffisamment. Le verre s’illumine pour leur rappeler de s’hydrater, et alerte les aidants lorsqu’il y a lieu de s’inquiéter.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur nos verres connectés.