Antoine Un commentaire

Verres, montres, cannes… Découvrez comment les objets connectés peuvent aider et accompagner les personnes âgées dans leur quotidien.

Si dès leur arrivée les nouvelles technologies ont semblé créer un fossé entre les générations, aujourd’hui, les innovations technologiques représentent une réelle opportunité pour préserver l’autonomie et améliorer la qualité de vie des personnes âgées. En effet, de nombreux objets connectés sont spécialement conçus pour aider et accompagner les seniors dans leur quotidien et ainsi, participer au « bien vieillir ». Santé, habitat, vie quotidienne… Ils sont de plus en plus présents dans la vie des seniors, mais ils sont également utilisés dans les établissements de santé, comme les EHPAD ou les maisons de retraite.

Le verre connecté d’Auxivia pour lutter contre la déshydratation

Pour prévenir la déshydratation chez les personnes âgées, Auxivia a développé des verres connectés. Ils s’utilisent exactement comme des verres normaux, à la différence qu’ils émettent un signal lumineux pour rappeler aux personnes âgées de boire. Ce n’est pas tout, ces verres transmettent les données des prises hydriques de ceux qui les utilisent automatiquement à une plateforme. Cette dernière les analyse afin d’établir un suivi et une traçabilité fiable de l’hydratation des personnes âgées.

En plus de préserver l’autonomie et de prévenir la déshydratation des sujets âgés, les verres connectés, par leur fiabilité, rassurent les aidants à domicile sur l’état de santé de leur patient. Les soignants en EHPAD, de leur côté, sont également rassurés et valorisés dans leur rôle, puisqu’ils disposent de données fiables sur lesquelles s’appuyer pour effectuer un bon suivi de l’hydratation.

Pour en savoir plus, sur ces verres connectés, rendez-vous sur Auxivia.fr

Auxivia n’est pas la seule entreprise à utiliser les objets connectés pour faciliter le quotidien des personnes âgées et celui de ceux qui les accompagnent. En effet, d’autres solutions existent, comme des cannes, des montres ou encore des piluliers connectés.

Des objets connectés pour la prévention des chutes

Parmi les facteurs qui peuvent mettre en danger les personnes âgées : les chutes. Les aidants et soignants sont à l’affût de solutions. Pour ce problème, les objets connectés peuvent aider. Il existe aujourd’hui des capteurs de chute, qui peuvent prendre la forme de bracelets, de détecteurs de mouvement ou encore de caméras. Ils sont capables de détecter une perte de verticalité ou des mouvements inhabituels et d’alerter automatiquement un service d’assistance (un soignant ou une autre personne). Il existe aussi des sols avec des capteurs intégrés qui fonctionnent sur le même principe. Certaines structures médicales les utilisent déjà. Une canne connectée a aussi été créée pour rassurer les personnes âgées dans leurs déplacements. Elle permet de prévenir les secours en cas de chute via un système GSM.

Des objets connectés pour améliorer la prise des traitements

Des piluliers connectés permettent aux personnes âgées de bien prendre leur traitement et de limiter les oublis. En général, ils émettent un signal sonore et illuminent la case correspondant au jour à prendre. Simples d’utilisation, ils peuvent être programmés par un pharmacien ou un aidant. De plus, les piluliers connectés ont des systèmes d’alerte en cas d’irrégularité de prise afin d’avertir un soignant ou un proche automatiquement.

Des objets connectés pour le suivi de l’état de santé général

Pendentif, bracelet ou montre connectée peuvent également aider à contrôler l’état de santé des seniors. Ils sont à porter au quotidien, de jour comme de nuit et sont capables de suivre en temps réel le rythme de la personne et d’envoyer une alerte en cas de battements trop élevés ou trop lents. Ils peuvent aussi mesurer le nombre de pas réalisés chaque jour et les calories perdues ou encore analyser des cycles de sommeil.

Les objets connectés offrent donc de belles perspectives de développement en termes de sécurité, de santé, de maintien de l’autonomie. N’hésitez pas à contacter Auxivia pour en savoir plus.

— One Comment —

Comments are closed.