Service client

09.72.65.84.50
support@auxivia.com

Commercial

09.72.61.54.14
contact@auxivia.com

Déshydratation

La déshydratation est la perturbation métabolique la plus fréquente chez la personne âgée. Elle est due à une baisse de la teneur corporelle en eau ainsi qu’à une faible hydratation. Même sous une forme bénigne, elle joue un rôle majeur dans le développement de diverses pathologies.

Les personnes âgées particulièrement exposées

Avec l’avancée en âge, la teneur corporelle en eau diminue naturellement. De plus, la sensation de soif se détériore, entraînant une baisse de la consommation d’eau. A ces deux phénomènes vient s’ajouter une altération de la fonction rénale, qui limite la capacité du corps à retenir l’eau.

Outre ces phénomènes naturels, les personnes âgées sont plus isolées socialement ce qui entraîne une moindre sollicitation à l’hydratation, surtout lorsqu’elles vivent à domicile.

De multiples signes de déshydratation

Une peau sèche (pli cutané), la sécheresse de la muqueuse buccale, l’oligurie (raréfaction du volume des urines) sont les principaux signes de déshydratation. D’autres signes doivent alerter telles une asthénie inhabituelle, une confusion, une somnolence, une inappétence, une perte de poids, une baisse de la tension artérielle ou une hypotension orthostatique, ou encore une chute ou un malaise.

Des conséquences graves

La diminution du volume d’eau corporelle peut modifier la concentration des médicaments, entraîner des maux de tête, provoquer une constipation, ou multiplier le risque d’infections urinaires. Elle peut également augmenter le risque de chutes. Tous ces phénomènes peuvent alors nécessiter une hospitalisation.

Prévenir la déshydratation s’avère donc primordial chez le sujet âgé.

La déshydratation en quelques chiffres

  • La déshydratation est l’un des dix diagnostics les plus fréquents justifiant l’hospitalisation de patients de plus de 65 ans.
  • En EHPAD, la déshydratation est l’une des cinq pathologies entraînant le plus de dépenses.

6000 €

C’est une estimation du coût d’une hospitalisation pour déshydratation

4 jours

C’est le temps moyen d’hospitalisation pour déshydratation

750 €

C’est une estimation du coût de traitement d’une déshydratation par cas

51%

des EHPAD ont quotidiennement des résidents en perfusion

Une prévention à favoriser

Une étude a mis en évidence que 89 % du personnel soignant pense que la stratégie clé repose sur la sensibilisation et l’éducation des personnes âgées. Les seniors doivent être stimulés et encouragés à consommer des boissons. De nombreuses stratégies ont été proposées à cette fin, notamment dans les établissements gériatriques, où les infirmiers et le personnel soignant ont un rôle majeur à jouer.

Assurer une traçabilité des apports

Dans la mesure où les traitements de la déshydratation, notamment au travers de l’utilisation de perfusions sous-cutanées de réhydratation, nécessitent du personnel soignant et sont invasifs pour les personnes dépendantes, les outils de prévention basés sur des mesures simples et efficaces visant à surveiller les apports sont à privilégier.

Top